connectez vous à votre compte chrononutrition sécurisé
Pseudo :
Mot de passe :
Créer votre compte dès aujourd'hui grâce à notre morphotype spécial chrononutrition.
identifiez-vous sur le site de la chrononutrition
Le site officiel de la Chrono-nutrition ! La chronique scientifique

Site officiel de la chrono-nutrition®


news et actu chrono-nutrition : Comment lire les étiquettes
Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur my space Partager par mail news et actu chrononutrition


Qui ne s’est pas déjà planté au milieu des allées des hyper marchés, les yeux rivés sur les étiquettes des produits dits « allégés » ??

PETITES EXPLICATIONS

Les valeurs énergétiques s’expriment de 2 façons :

1.En quantité (kilocalorie ou kilojoule) :
- Protéines
- Lipides
- Glucides


2.En pourcentage :
- Protéines
- Lipides (dont acides gras saturés)
- Glucides (dont sucres)
- Fibres
- Sodium
- Avec éventuellement la composition exacte en lipides (acides monoinsaturés, cholestérol, acides gras polyinsaturés)
- Les minéraux et les vitamines (si au moins 15% des apports journaliers recommandés)


Pour utiliser correctement ces étiquettes, il faut connaître les apports nutritionnels conseillés (ANC) :
- Protéines : 15%
- Glucides : 55%
- Lipides : 30%



Pour imager, rien de mieux qu’un exemple…comparons les étiquettes de deux soupes :

acides gras



La soupe de légumes verts est :
- Moins énergétique
- Plus riche en protéines
- Moins de glucides
- Moins de lipides
- Beaucoup plus riche en fibres
- Et moins salée

Dans cet exemple, la comparaison est assez simple et favorable aux légumes verts.


Autre exemple… celui-là beaucoup plus difficile et concerne le chocolat :

acides gras


Le chocolat, certes, est un peu plus calorique mais surtout plus riche en protéines, en fibres et beaucoup moins sucré.
Le chocolat est plus riche en lipides et c’est là où les industriels nous trompent car les lipides du chocolat sont essentiellement de l’acide

stéarique qui n’augmente pas le cholestérol alors que les lipides du Nutella sont surtout constitués d’acides gras saturés (type graisses

végétales comme palme ou coprah hydrogénées ou partiellement hydrogénées et donc particulièrement toxiques).voir nos épisodes précédents.
De plus, pour un goûter Nutella (recommandations de l’entreprise) les recommandations sont : 30g de pain, 15g de Nutella, 1 yaourt et 100ml de

jus d’orange. Ce qui est tout à fait sous estimé par rapport à ce qu’un enfant doit manger au goûter. Conclusion, il est donc plus que probable

que ce goûter provoquera chez l’enfant un manque de satiété portant à une consommation supplémentaire de Nutella.

Dans les prochains épisodes, nous reviendrons sur les étiquettes car l’important, ce n’est pas forcement les chiffres bruts mais surtout la

composition exacte des différents ingrédients et dans ce domaine, les industriels n’ont encore aucune obligation d’affichage.

Prochain épisode des EXPERTS A… « L’EQUIPE DES ACIDES GRAS, COMMENT LES INDUSTRIELS NOUS FONT TROP MANGER »

article rédigé par le docteur Jean-Pierre Campagne

les dernières nouvelles sur la chrononutrition